Sea is my country

Un film de Marc Picavez
Durée : 82’ / Année :2016

Synopsis

Ramil, 20 ans, a choisi de devenir marin de commerce. En tant qu’élève officier, il embarque pour la première fois sur un immense cargo qui transporte du bois et diverses marchandises entre l’Afrique et l’Europe. Pendant près d’un an, il va travailler et vivre parmi un équipage cosmopolite. Au contact d’Andrei, un jeune officier ukrainien, il va apprendre le métier et la vie qui va avec. Une vie où le temps suspendu de la mer alterne avec celui, accéléré, de l’escale.
En les accompagnant au Nord comme au Sud, Sea is my country dresse le portrait intime de cette nouvelle génération de marins, jeunes et globalisés.

Ramil, 20 years old, has choosen to become a merchant seaman. As a student officer, he embarks for the first time on a huge cargo carrying wood and other goods betwen Africa and Europe. For almost a year, he’s going to work and live amongst a cosmopolitan crew.
From Andrei, a young ukrainian officer, he will learn the job and the life that goes with it. A life where time, still at sea, speeds
up on solid ground. Following them to the North and to the South,
Sea is my country provides an intimate look at this new generation of seamen, young and globalised.

Festivals :

Etonnants Voyageurs

Douarnenez

Festival Jean Rouch (Paris)

Ciné salé (Le Havre)

 

Diffusion TV : ARTE (version courte 56′)

Productrice/PRODUCER : Estelle Robin You – Image/cinematography : Rémi Mazet – SON/SOUND : MARC PICAVEZ – Montage/EDITING : Catherine Rascon & Marc Picavez – Montage son/SOUND EDITING : Jérémie Halbert – Musique/MUSIC :
Antoine Bellanger & Carla Pallone – MixagE/MIXING : Stéphane Larrat – Transmedia : Once Upon, Méline Engerbeau

Le projet transmédia comme prolongement

« Internet is the medicine for loneliness », reconnaissent tous les marins éloignés trop longtemps de leur foyer. Ce média s’est donc retrouvé naturellement au cœur de la démarche documentaire de Marc Picavez.
Un nouveau support de narration amène une nouvelle écriture. Pour ce projet en connexion avec les usages des marins, il s’agit d’offrir aux internautes une vision immersive et intuitive du voyage, du quotidien isolé des marins. Le webdocumentaire propose d’embarquer, de s’attacher à un bateau, un équipage, à des personnages dont certains communs au documentaire La mer est mon royaume, et de suivre leurs trajectoires durant leur contrat de travail d’une année à bord. L’expérience en ligne propose deux axes complémentaires : une explo- ration kaléidoscopique de l’univers portuaire contempo- rain, et des épisodes narratifs pensés comme autant de voyages embarqués à bord de l’African Forest.
L’objet du webdocumentaire est de montrer comment au cœur de cet univers radicalement mondialisé, les marins d’aujourd’hui mettent en place des stratégies pour exister individuellement et collectivement.
Cette expérience interactive coproduite par les films du balibari et Once Upon a remporté le prix Docunexion au Sunny Side of the Doc 2015. Elle a été présentée au RIDM (Rencontres internationales du documentaire de Montréal) 2015 ainsi qu’au Smart FIPA 2016.